TN NEWS

Un petit délice de conte philosophique

Benoît Duteurtre a écrit une grosse  vingtaine de livres. 24 exactement et le 25e est sous presse. Il a reçu le Prix Médicis pour un roman de 2001 «Le Voyage en France». La réédition post-Prix préfèrera changer la couverture par une reproduction d’un tableau de Monnet, La Terrasse et ce pour correspondre à un des personnages. Il a aussi reçu le Prix de l’Institut de France en 2017, pour l’ensemble de son travail.  Un de ses ouvrages, la Petite fille et la cigarette, a fait l’objet d’une bande dessinée (Ph. AFP) Thomas, un jeune député sérieux et appliqué part en voyage d’études en Rugénie. C’est le pays idéal, écolo, social, démocratique… sans voitures mais avec tri sélectif, des «concours de diversité»… Le paradis rêvé des bobos (bourgeois-bohèmes) de notre temps.C’est, bien sûr, un conte philosophique. Très drôle, il s’en prend évidemment aux travers de la société française, heureusement évités au Maroc sauf dans une toute petite frange de la population urbaine. Ce n’est pas le Royaume certes, mais c’est salutaire de voir la paille dans l’oeil du voisin, surtout si elle est amusante.Un petit échantillon: Notre gentil député se fait contrôler à l’arrivée. Il sourit et tente de nouer conversation avec la douanière en lui disant combien il était content de visiter son pays, la patrie mondiale du développement durable. Ce qui le mena tout droit au poste de police pour «harcèlement sexuel»!On ne plaisante pas avec ce délit. Au contraire il faut rattraper 40.000 ans ou plus d’esclavage des femmes par les hommes.  Alors on en rajoute, sans discussion possible.Même tabac pour les élevages de vaches. Elles polluent à cause de leurs divers  «rejets». Alors fini l’élevage. Il ne restera que des fermes décoratives pour la promenade. Le lait et le fromage seront importés, y compris pour le resto de la ferme décorative.La Rugénie était un pays germanophone de tout temps. Sauf qu’il ne faut plus blesser les sensibilités. «Au nom des victimes du passé»,  l’allemand fut banni. On le parle pourtant partout. Heureusement, sinon comment faire avec les touristes? Tiens! Cela nous rappelle quelque chose, mais qu’est-ce donc?Alignant le «politiquement correct» d’aujourd’hui, le livre va d’une ânerie à l’autre, sans désemparer.On découvrira ces sornettes politiques, sociales, juridiques et écologiques tout au long des deux cents pages de «En Marche» (NRF-Gallimard). D’ailleurs le titre «En Marche» n’est pas innocent: on reconnaitra le terme de ralliement des électeurs d’Emmanuel  Macron, devenu président de la République française en 2017. Les piques contre Macron sont financières (et oui, les âneries financières politiquement correctes existent aussi). Les piques contre d’aut ...Read more

Articles similaires