TN NEWS

Voiture moyenne neuve 2018 : son évolution depuis 1953

Depuis 1953, la Voiture moyenne suivait son cours naturel. Sa puissance a régulièrement augmenté , gagnant une bonne dizaine de chevaux par décennie. Réservée à une clientèle plutôt fortunée, elle était grande pour l’époque (4,12 m). Sa démocratisation, nourrie par de petits modèles plus abordables, a ramené sa taille à 4,02 m en 1968, avant qu’elle ne se remette à croître : 4,24 m en 2017.Son poids, lui, hors une pause dans les années 1960, a constamment grimpé, dans des proportions même alarmantes : 846 kg en 1953, 1283 kg en 2012 (+ 52 %), à taille quasi équivalente. Les équipements de confort et de sécurité, dont l’auto est aujourd’hui si friande, pèsent très lourd… Ils pèsent aussi sur les prix.La Voiture moyenne avait commencé par baisser son tarif pour s’adresser à un plus large public : en euros constants, 13 389 € en 1953, 10 820 € en 1968. Depuis, avec l’enrichissement de son contenu et l’augmentation du pouvoir d’achat des Français, il n’a cessé de croître : 26 717 € en 2017.“C’est un détail qui en dit long : pour la première fois, la Voiture moyenne court moins vite de 0 à 100 km/h.“ Mais tout ça, c’était hier, quand les paramètres de la Voiture moyenne évoluaient au gré des goûts du public et du contexte économique. Désormais, l’état dispose d’un outil très efficace pour orienter son cours : l’écotaxe. Il l’a d’abord utilisée gentiment, de manière incitative, quand le bonus était généreux et bien plus fréquent que le malus. Puis il a changé de ton en 2018. L’écotaxe est devenue punitive, le bonus s’est raréfié et le malus a élargi son champ. Cette tendance est irréversible.  ...Read more

Sécurité Annonce Evolution Avant Tribunal Gagnant Part Euros Hausse Du Prix Bonus Rapport Voiture Prix Changement Augmentation Année Pouvoir d'achat Date Diesel Généreux Aujourd Hui Hier Bon Vivacité France

Articles similaires