TN NEWS

Alerte météo: de fortes pluies et rafales de vent attendues lundi et mardi

Des milliers de Syriens à l'étranger ont voté mercredi pour la présidentielle controversée, au moment où les troupes de Bachar al-Assad, assuré d'être réélu, multipliaient les raids sur des bastions rebelles dans le pays, tuant des dizaines de civils.Alors que l'opposition et ses alliés occidentaux assistent impuissants à un scrutin dénoncé comme une "farce" et prévu le 3 juin dans le pays en guerre, le président américain Barack Obama a promis d'accroître son soutien à la rébellion, qui a subi des revers ces derniers mois.En voiture ou à pied, de nombreux Syriens ont afflué vers leurs ambassades au Liban et en Jordanie pour voter en avance à la présidentielle qui doit aboutir à la ré-élection pour un 3e mandat de M. Assad, inébranlable après plus de trois ans d'un conflit dévastateur.A Yarzé, à l'est de Beyrouth, les rues menant à l'ambassade étaient envahies par une marée humaine, qui arborait des portraits de M. Assad et des drapeaux syriens ou du Hezbollah, le mouvement chiite libanais qui combat la rébellion aux côtés du régime syrien.Toutes les entrées de la capitale libanaise étaient bloquées par des embouteillages monstres, et l'armée a dû installer des barrages.Les médias officiels ont annoncé la prolongation de la durée du vote jusqu'à minuit (locales) dans la plupart des ambassades et jusqu'à jeudi à 16H00 GMT au Liban, où des Syriens continuaient d'affluer à la chancellerie en soirée.- 'Lion des Arabes' -"La couronne de la patrie", "Le lion des Arabes", "Par notre âme et notre sang, nous nous sacrifions pour toi", pouvait-on lire sur les portraits de M. Assad.A Tripoli, dans le nord du Liban, des centaines d'habitants du quartier pro-rébellion de Bab al-Tébbané, ont manifesté contre le scrutin, critiquant les réfugiés qui y ont participé.Les forces politiques libanaises membres de la coalition hostile au régime syrien a appelé le gouvernement libanais à expulser "immédiatement" ceux qui ont participé au scrutin, en parlant d'une "provocation".A Amman, des centaines de Syriens ont également fait la queue devant la chancellerie, brandissant eux aussi des portraits de leur président.Mais aux abords de ...Read more

Mouvement Politique Chute Formation Conflit Congrès bab Lion Pays Arabes Voiture Durée Euros Militaire Cadre Compte Président Gouvernement Couronne Vote Ambassadeur Dictateur Contestation Point Forces Politiques Cabinet Armée réfugié Opposition alliés Programme Annonce Mandat Elections été Pays Droits de l’Homme Quartier Mois contre Guerre farce Juin Lundi ce mardi Mercredi Jeudi Mars Soutien Liban Jordanie États-Unis d'Amérique Syrie Russie Abdelkarim Ali Barack Obama Hezbollah Ministère De L'Intérieur Tripoli Amman Beyrouth

Articles similaires